Suspense pour la Finale du Championnat de France FFSA GT sur le Circuit Paul Ricard

9 octobre 2017

L’heure de la grande finale 2017 du Championnat de France FFSA GT – GT4 European Series Southern Cup a sonné avec un plateau de 36 voitures de course GT4 attendu ce week-end sur le célèbre Circuit Paul Ricard (14-15 octobre).

Une grille fournie avec des écarts resserrés, voire infimes, dans les différents classements, laissant ainsi augurer un suspense total jusqu’au terme des deux courses de 60 minutes du week-end varois.

L’autre grande attraction du meeting résidera dans les grands débuts de la Ford Mustang GT4 en Europe. C’est l’écurie Ford Performance qui engagera la Ford Mustang GT4 n°46 avec Scott Maxwell au volant dans la catégorie AM. Après Aston Martin, BMW, Ginetta, Maserati, McLaren, et Porsche, Ford devient ainsi le septième constructeur à s’impliquer sur la scène française du GT4.

Le rendez-vous du Circuit Paul Ricard marque également la conclusion du Championnat de France FFSA des Circuits, dont la renaissance en 2017 a été portée par la belle santé du FFSA GT, écuries et pilotes ayant répondu favorablement à l’introduction du GT4 sur la scène nationale.

On aura donc plaisir à retrouver les jeunes talents du Championnat de France F4 où Victor Martins, qui a repris les rênes du classement à Barcelone, devance Arthur Rougier de cinq points.

La Porsche Carrera Cup France n’a pas encore livré son verdict non plus. Julien Andlauer se présente en tête du classement général avec 10 points d’avance sur Joffrey de Narda et 26 sur Florian Latorre.

Assuré du titre en PEUGEOT 308 Racing Cup depuis le meeting de Nevers Magny-Cours le mois dernier, Julien Briché aura à cœur de conclure sa campagne victorieuse en apothéose, lui qui s’est imposé sur tous les circuits visités jusqu’à présent.

Après avoir fait un grand pas vers la couronne en Coupe de France Renault Clio Cup dans la Nièvre, Marc Guillot cherchera à transformer l’essai au Castellet mais son principal rival Benoît Castagné ne l’entend pas de cette oreille.

Outre les 11 courses estampillées Championnat de France FFSA des Circuits, les spectateurs du Circuit Paul Ricard profiteront d’une série d’animations en partenariat avec Endurance-Info pour une immersion totale dans les coulisses de la compétition. Les fans pourront également découvrir les derniers modèles BMW et Renault via des expositions et des essais routiers.

L’entrée week-end sera disponible sur place au prix de 10€, l’accès étant gratuit pour les moins de 16 ans accompagnés d’un adulte détenteur d’un billet, ainsi que pour les abonnés du Circuit Paul Ricard.

PRO-AM : TOUT RESTE À JOUER !

Deux points, c’est l’avance dont disposent Benjamin Lariche et Robert Consani (Ginetta Speed Car G55 GT4 n°8) sur le duo Mike Parisy-Gilles Vannelet (Porsche Cayman Clubsport MR GT4 CD Sport n°30) en tête du classement Pro-Am. La lutte promet d’être particulièrement intense, d’autant que leurs écuries respectives se disputent également la couronne Teams.

Dans leur duel au sommet, les deux équipages peuvent chacun compter sur une voiture sœur capable de priver leurs rivaux de précieux points. Après plusieurs meetings compliqués, Morgan Moullin Traffort et David Hallyday sont revenus aux avant-postes à Barcelone avec le Cayman CD Sport n°31. Chez Speed Car, on peut s’appuyer sur la Ginetta n°444 de Gaël Castelli, vainqueur de la toute première course de la saison à Nogaro. À noter que le Championnat de France FFSA GT se produira pour la première fois sur le grand tracé du Circuit Paul Ricard.

Au classement des Teams, la structure de Pascal Destembert possède une marge de 18 points sur l’équipe périgourdine dirigée par Laurent Cazenave et Claude Degremont.

« On est dans le coup depuis la toute première course à Nogaro et on le doit aux efforts fournis en amont, a commenté Pascal Destembert à l’approche du dernier meeting de la saison. Nos belles performances sont le fruit d’un travail de longue haleine entamé six mois avant le début de la campagne 2017.

À l’heure de se rendre sur le Circuit Paul Ricard, on aurait pu avoir une avance un peu plus confortable mais les aléas du sport automobile en ont décidé autrement. Cela fait partie du jeu. L’objectif est clair : on y va pour gagner et on va tout mettre en œuvre pour y parvenir avec une attention particulière portée aux réglages de la voiture. Après, personne ne nous enlèvera les beaux résultats réussis cette saison ; on a d’ores et déjà montré que le Team Speed Car avait les moyens pour jouer la gagne. »

Laurent Cazenave, co-manager de l’écurie CD Sport, a également évoqué l’état d’esprit de ses troupes au soir de la saison 2017.

« Des mécaniciens aux pilotes, en passant par les ingénieurs et les managers, nous allons tous aborder ce rendez-vous sur le Circuit Paul Ricard comme n’importe quel autre meeting, a-t-il déclaré. On va prendre les séances les unes après les autres et se concentrer sur nous-mêmes.

Nous avons la chance de pouvoir compter sur quatre pilotes d’expérience, ce qui nous offre une vraie sérénité au moment d’entrer dans le « money time ». L’essentiel est de n’avoir aucun regret à la fin du week-end. Quoi qu’il arrive, cela restera une très belle saison pour CD Sport, qui effectuait son retour en GT pour la première fois depuis 2006. »

Auteurs d’une seconde moitié de saison très solide, Julien Piguet et Frédéric Johais sont remontés jusqu’en troisième position dans la hiérarchie avec la BMW Ekris M4 GT4 n°9 du BMW Team France, seule voiture à s’être imposée à deux reprises cette saison. C’était à Nevers Magny-Cours le mois dernier.

Avec 50 points encore à distribuer, les cinq premiers équipages du classement Pro-Am sont encore mathématiquement en lice pour la couronne nationale. La liste des prétendants incluent également Steven Palette-Henry Hassid, victorieux à Dijon-Prenois sur la Porsche n°18 de l’écurie Martinet By Alméras, ainsi que Jim Pla-Pierre Sancinéna, récents vainqueurs à Barcelone avec le Cayman Racing Technology n°1.

D’autres équipages ont les armes pour venir jouer les arbitres de luxe au cours de la finale varoise. On pense notamment à Éric Trémoulet-Olivier Jouffret (Porsche Vic’Team n°64) ; Ander Vilariño-Niki Leutwiler (Porsche TFT Racing n°2) ; Grégoire Demoustier-Alain Ferté (Porsche Energy By ART n°4) ; Soheil Ayari-Nicolas Tardif (Ginetta Classic & Modern Racing n°26) ; Lonni Martins-Christophe Hamon (Porsche Riviera Motorsport n°5) ; Jimmy Antunes-Franck Leherpeur (Porsche Racing Technology n°11) ; Simon Gachet-Bruno Hernandez (McLaren 570S GT4 Energy By ART n°3) ; Eric Cayrolle-Arno Santamato (Aston Martin Vantage GT4 Street Art Racing n°117) ; ou encore Sébastien Dumez-Valentin Simonet (Porsche Saintéloc Racing n°66).

C’est bien simple : toutes ces voitures se sont hissées au moins une fois sur le podium cette saison, signe d’une grande diversité en matière de constructeurs et d’un niveau de compétitivité très élevé parmi les rangs du Championnat de France FFSA GT.

Ils sont également plusieurs à avoir frappé aux portes du Top 3 cette année, notamment Grégory Guilvert et Manuel Rodrigues sur la deuxième Porsche (n°69) engagée par l’écurie Saintéloc Racing, victorieuse par ailleurs des Total 24 Hours of Spa 2017 fin juillet.

Citons aussi Anthony Beltoise, double champion de France FFSA GT, et son coéquipier Olivier Estèves, qui ont affiché un beau potentiel mais joué de malchance avec la Porsche n°22 du team Martinet By Alméras.

Éric Clément et Romain Iannetta font également partie des forces vives de la catégorie Pro-Am avec le Cayman n°19 de l’écurie TFT Racing, tout comme l’Aston Martin n°44 de Matthew George-James Holder qui évolue sous les couleurs Generation AMR SuperRacing.

©Ford Performance

PREMIÈRE POUR LA FORD MUSTANG GT4 EN EUROPE

Deux semaines après la nouvelle BMW M4, c’est au tour de la Ford Mustang GT4 de faire ses grands débuts en Championnat de France FFSA GT cette saison.

Il s’agit là également d’une première en Europe pour la belle Américaine. Engagée par Ford Performance, la Ford Mustang GT4 n°46 sera confiée au pilote maison Scott Maxwell qui évoluera dans la catégorie AM.

Après Aston Martin, BMW, Ginetta, Maserati, McLaren, et Porsche, Ford devient ainsi le septième constructeur à s’impliquer sur la scène française du GT4, en attendant l’arrivée d’autres modèles dans les semaines et mois qui viennent.

AM : DUEL CMR, LES LAMIC EN EMBUSCADE

Le Championnat de France FFSA GT AM proposera un duel entre voitures de la même écurie, les Ginetta CMR n°111 et n°666, avec en embuscade la G55 n°54 de l’équipe gersoise Vic’Team.

Leader du championnat à l’approche de l’emballage final, Stéphane Tribaudini, qui sera de nouveau associé à Michael Petit sur la n°111, compte sept points d’avance sur ses coéquipiers de la n°666 Fabien Michal et Georges Cabanne, très réguliers depuis le début de saison aux avant-postes. Troisièmes à 26 points de Tribaudini, les frères Paul et Jean-Philippe Lamic n’auront rien à perdre sur le tracé varois avec leur Ginetta n°54.

Parmi les autres têtes d’affiche, on relèvera la Maserati GranTurismo n°34 de l’écurie GP 34 by Gemo Motorsport qui vient de signer un joli doublé à Barcelone. Pilotée par Philippe Marie et Olivier Pernaut au Castellet, la belle Italienne arborera une livrée spéciale aux couleurs de la bande-dessinée Antoine le Pilote. Yvon Amiel, créateur de ce personnage attachant, sera d’ailleurs présent sur le Circuit Paul Ricard avec un stand où les fans pourront faire dédicacer leurs ouvrages et admirer des tableaux inspirés de l’univers de la BD.

Autre équipage vainqueur cette saison, Michael Blanchemain et son oncle Jean-Luc avec la Porsche Imsa performance n°27 qu’ils avaient portée au sommet dans les rues de Pau.

La victoire, Jean-Claude Lagniez et Grégoire Depauw en sont passés tout près en Catalogne avec la BMW Ekris M4 GT4 n°6 du BMW Team France. Déjà doublement sur le podium à Nevers Magny-Cours, les deux compères auront à cœur de terminer leur campagne 2017 en beauté.

Sacrée au championnat Teams lors du précédent meeting, CMR engage deux autres Ginetta sur le Circuit Paul Ricard avec la G55 n°65 d’Alain Grand et Didier Moureu, dans le Top 3 à Pau, et la n°999 pour Sylvain Debs et Gwenaël Delomier, sur le podium à Barcelone.

Déjà présente à Dijon-Prenois, l’écurie Mentos Racing reprend du service en Championnat de France FFSA GT AM avec la paire Oscar Rovelli-Egidio Perfetti alignée sur la Porsche n°88 et auteur d’un podium de classe lors de leur précédente venue.

LE NORD AU SUD

Les concurrents du Championnat de France FFSA GT devront une nouvelle fois batailler avec des équipages issus de la GT4 European Series Northern Cup, au premier rang desquels l’écurie néerlandaise Ekris Motorsport, sacrée championne d’Europe avec Ricardo van der Ende et Max Koebolt sur l’Ekris M4 GT4 n°888.

Le contingent du GT4 Nord inclut également un duo de McLaren avec la 570S GT4 Las Moras Racing n°99 (Duncan Huisman-Luc Braams) couronnée en Pro-Am, et la n°10 alignée par Equipe Verschuur pour Csaba Mór et Finlay Hutchison.

Deux nouvelles voitures estampillées Northern Cup viennent grossir les rangs du peloton. L’écurie américaine Momo Megatron Team Patrax aligne en effet une paire de Porsche Cayman dans le Var : la n°7 pour Bernhard Laber et Christian Danner, premier champion F3000 de l’histoire, ainsi que la n°77 pour Nicolas Rindlisbacher, associé à un pilote dont l’identité sera bientôt dévoilée.

COUVERTURE TV

Les deux courses du Championnat de France FFSA GT sur le Circuit Paul Ricard seront diffusées en live streaming sur le site officiel GT4 European Series Southern Cup, ainsi que sur la chaine YouTube GT World du SRO Motorsports Group, promoteur et organisateur du championnat. Les meilleurs moments du meeting varois seront ensuite à vivre ou revivre sur la chaine L’Équipe, partenaire médias officiel de la compétition.

PROGRAMME DU CIRCUIT PAUL RICARD

Vendredi 13 octobre
09h30 – 10h30 : Essais Libres 1
14h00 – 15h00 : Essais Libres 2

Samedi 14 octobre
09h00 – 09h40 : Essais qualificatifs (15’ + 10’ + 15’)
13h05 – 14h05 : Course 1 (départ lancé)

Dimanche 15 octobre
13h50 – 14h50 : Course 2 (départ lancé)

Plus de photos sont disponibles sur notre site officiel © Dirk Bogaerts/SRO Motorsports Group

FIN

Nogaro

30 mars - 2 avril 2018

Pau

11 - 13 mai 2018

Dijon

13 - 15 juillet 2018

Magny-Cours

7 - 9 septembre 2018

Barcelone

28 - 30 septembre 2018

Paul Ricard

12 - 14 octobre 2018